Cotonou fait appel au savoir-faire de Port of Antwerp pour se forger un avenir durable

Cotonou fait appel au savoir-faire de Port of Antwerp pour se forger un avenir durable

La communauté portuaire d’Anvers et ses divers partenaires effectuent actuellement une mission commerciale en Afrique de l’Ouest qui inclut le Bénin et le Nigeria. La délégation a visité aujourd’hui le port de Cotonou. L’autorité portuaire du Cotonou fait appel depuis 2018 à l’expertise d’Anvers pour sa modernisation et la préparation d’un avenir durable. La mission représente pour Port of Antwerp l’occasion de maintenir et consolider sa position de leader du marché en Afrique de l’Ouest.

Port of Antwerp : leader du marché en Afrique de l’Ouest

Le port d’Anvers est connu en Afrique comme centre maritime de l’Europe grâce à son large éventail de liaisons commerciales. La synergie entre activités maritimes, logistiques et industrielles garantissent une plateforme unique en son genre. De tous les ports d’Europe du nord-ouest, Anvers a le plus grand nombre de services directs vers l’Afrique de l’Ouest. Le volume annuel de cargaisons d’Afrique de l’Ouest à Anvers, s’élève à prèsque 17 millions de tonnes, ce qui lui vaut une part de marché de 31%. Tous les indicateurs et les tendances montrent que cette part de marché continuera à augmenter dans les années à venir.

Cotonou: en transition vers la durabilité

Le port de Cotonou occupe une position stratégique dans la région car il constitue un des principaux ports d’entrée dans la région, en particulier les pays du Burkina Faso, du Niger et du Mali. Avec des volumes annuels de marchandises de quelque 11 millions de tonnes, le port est aussi le cœur économique du Bénin. Soucieux de renforcer cette position, le gouvernement a décidé en 2018 de sous-traiter temporairement la gestion du port pour le doter d’une autorité portuaire moderne et capable de rivaliser avec les ports voisins. Il a donc fait appel au savoir-faire de Port of Antwerp, notamment à Port of Antwerp International (PAI), la branche de conseils et d’investissement de Port of Antwerp. La principale tâche de PAI est de moderniser l’autorité portuaire en la réorganisant, de rénover des infrastructures obsolètes et de mener le port sur la voie de l’expansion. Parallèlement, plusieurs professionnels portuaires de Cotonou sont venus à Anvers pour y suivre des formations APEC sur mesure. Ce centre de formation du port d’Anvers organise des cours à l’intention du personnel maritime en vue d’optimaliser les opérations portuaires.

Séminaire et réseautage

Outre la visite du port de Cotonou port, les participants à la mission, qui compte des représentants de Port of Antwerp et de diverses compagnies maritimes, participeront notamment à un séminaire et diverses actions de réseautage à l’intention des chefs d’entreprise anversois.

Jacques Vandermeiren, PDG de Port of Antwerp : “Notre rôle de bâtisseur de communauté va bien au-delà de notre communauté portuaire locale. Nous souhaitons avec notre filiale PAI transmettre notre savoir-faire et notre expérience et développer ainsi sa sphère d’influence mondiale et nous engager au bénéfice du développement durable des ports africains. Notre collaboration avec Cotonou en est un parfait exemple. Notre ambition est de consolider encore notre position en Afrique de l’Ouest et c’est une des motivations de cette mission au Nigeria et au Bénin. Nous espérons qu’elle contribuera à nouer des contacts fructueux, d’établir de nouvelles connexions et de nouvelles opportunités commerciales et de consolider la croissance pour les années à venir."
Joris Thys, PDG du Port Autonome de Cotonou: “Notre ambition est de faire du port de Cotonou une plateforme innovatrice et fiable du commerce international et d’assurer une gestion efficace axée sur le développement socio-économique durable du Bénin et de sa région. Grâce au soutien de Port of Antwerp, nous avons déjà pris des mesures concrètes allant dans le sens de la modernisation de notre port, comme la mise à niveau de nos infrastructures et procédures et la formation de notre personnel maritime. D’autres mesures de rénovation et de numérisation sont en projet. Autant de petits pas pour de grands changements.“

A propos du Port Autonome de Cotonou

Le port de Cotonou est un port à vocation régionale. Il ne dessert pas seulement le marché béninois, mais il est aussi le premier port de transit de la République du Niger. En plus, il se révèle être le débouché à la mer le plus proche et le couloir d’accès le plus rapide et le moins accidenté pour desservir le Burkina Faso et le Mali. Voilà pourquoi le port de Cotonou est désigné meilleur port de transit des économies sous régionales par ses paires de l’Association de Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC).

Le Port de Cotonou a traité en 2018 un peu plus de 10 millions de tonnes de cargaisons de divers types (cargo divers, vrac solide et liquide, matériel roulant et conteneurs). C’est le principal poumon de l’économie nationale. A ce titre, il participe à 90% des échanges avec l’extérieur et engendre jusqu’à 60% du Produit Intérieur Brut du Bénin.

Pour booster sa rentabilité et profiter de son potentiel géostratégique énorme, le gouvernement de la République du Bénin a opté pour un Partenariat Public-Privé (PPP) en déléguant la gestion du Port Autonome de Cotonou au Port of Antwerp International (PAI), filiale du Port belge d’Anvers. Sous gestion de PAI depuis mai 2018, ses activités sont orientées par le comité de suivi CS et validées par le Conseil d’Administration. Joris THYS assure les fonctions de Directeur Général du Port Autonome de Cotonou.

Avec les travaux d’aménagement et d’extension planifiés dans le port de Cotonou, on veut répondre à une vision durable : faire du port de Cotonou une plateforme logistique innovante, sécurisée et fiable au service des échanges internationaux.

Attaché de presse :

Bernardin Aligbonon

baligbonon@pac.bj

00229 90 73 88 32

 

 

 

A propos de Port of Antwerp

En tant que deuxième plus grand port d'Europe, le Port d'Anvers est une composante capitale de l'économie belge : pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 235 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143 000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 

Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 

Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1 500 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne. Plus d’informations www.portofantwerp.com

Port of Antwerp
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium