La mainlevée des conteneurs désormais numérisée dans le port d'Anvers

La mainlevée des conteneurs désormais numérisée dans le port d'Anvers

Le port d'Anvers franchit une nouvelle étape vers la sécurisation numérique du port. «Certified Pick up», une solution numérique, sécurisée et intégrée pour la mainlevée des conteneurs, débutera le 1er janvier 2021 et remplacera le système actuel des codes PIN. La nouvelle méthode de travail garantira une procédure de mainlevée sécurisée, transparente et efficace pour les conteneurs entrants, qui quitteront ensuite le port par train, navigation fluviale ou camion.

Un processus plus sûr

Pour pouvoir récupérer un conteneur dans un terminal du port, un code PIN unique est aujourd'hui nécessaire. Le délai entre le moment où le code PIN est connu par la compagnie maritime et celui où il est saisi par le chauffeur au terminal est important. En outre, le code PIN doit être transmis entre différentes parties, ce qui augmente le risque d'abus.

Afin de rendre ce processus plus sûr et plus efficace, un nouveau processus de mainlevée des conteneurs, appelé « Certified Pick Up » (CPu), entrera en vigueur le 1er janvier 2021. CPu est une plate-forme de données neutre et centrale connectant tous les acteurs impliqués dans le processus d'importation de conteneurs.

Clé numérique

La plateforme CPu reçoit et traite les informations relatives au conteneur pour générer une clé numérique cryptée, que le transporteur final peut utiliser pour récupérer le conteneur. Cette clé numérique n'est créée que lorsque le transporteur final est connu. Ainsi, le temps entre la création de la clé numérique et la collecte du conteneur sera minime.

Il sera également possible de savoir quelles parties étaient impliquées dans la collecte du conteneur. De cette manière, les autorités compétentes telles que les douanes et la police peuvent accéder aux données échangées et générées dans Certified Pick up, dans les limites de leurs compétences légales.

À plus long terme, il pourrait être possible de supprimer complètement la clé numérique via CPu. On examine par exemple comment mettre en place un processus de sécurité basé sur l'identité, comme les empreintes digitales ou les scanners d'iris.

Plus sûr, mais aussi plus efficace

CPu offre des avantages opérationnels à tous les partenaires logistiques de la chaîne portuaire. Cela simplifie les processus administratifs, permet aux collaborateurs de travailler de manière plus sûre et réduit le temps de passage des conteneurs d'importation dans le port. Grâce à CPu, les douanes et la police pourront également travailler plus efficacement.

Annick De Ridder, échevine du port, a souligné : «En tant que port, nous assumons notre responsabilité sociale avec cette initiative. Je salue le fait que la communauté portuaire contribue à sécuriser davantage la chaîne logistique. Avec le système de clé numérique, nous rendons les activités de la mafia de la drogue beaucoup plus difficiles, pour prévenir les tentatives d’accès aux conteneurs dans les terminaux. Je tiens à remercier tous les partenaires impliqués de rendre cela possible. »

Dialogue avec les parties logistiques

L'autorité portuaire et la communauté portuaire entretiennent un dialogue ouvert et constructif avec toutes les parties concernées par la logistique, telles que les compagnies maritimes, les agents maritimes, les terminaux, les chargeurs, les expéditeurs, les manutentionnaires logistiques, les entreprises de transport routier, les opérateurs de navigation fluviale et de chemins de fer...

Ensemble, ils examinent comment continuer à façonner CPu et le mettre en œuvre par étapes.

Bernard Moyson, Président d'Alfaport-Voka: « Nous sommes heureux que ce projet se concentre sur une mainlevée plus rapide, plus sûre et plus efficace des conteneurs. Une approche collective est la seule voie à suivre pour relever les défis de sécurité. Le fait que nous avons un compromis constructif sur cette initiative prouve une fois de plus la force et la résilience de la communauté portuaire d'Anvers. »
Jacques Vandermeiren, PDG de l’Autorité Portuaire d’Anvers : « C'est une histoire de co-création dans le but de mieux commercialiser le port d'Anvers en tant que port numérique performant. Nous avons mis en place une structure de concertation à l'échelle du port, qui suit le projet et l'ajuste si nécessaire. »

 

 

 

A propos de Port of Antwerp

En tant que deuxième plus grand port d'Europe, le Port d'Anvers est une composante capitale de l'économie belge : pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 238 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143.000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 

Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 

Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1.600 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne. Plus d’informations www.portofantwerp.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerp.com

Port of Antwerp
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium