Le transbordement record de conteneurs limite l’impact de la crise sanitaire en 2020

Le transbordement record de conteneurs limite l’impact de la crise sanitaire en 2020

Des bases solides pour 2021

Le débit de marchandises total du port d’Anvers s'est élevé à 231 millions de tonnes en 2020, soit une baisse de 3,1 % par rapport à l'année 2019. Le dynamisme des opérations de transbordement de conteneurs qui ont atteint un nouveau record a permis au port de limiter le recul du volume de transbordement total. Comparativement à la plupart des autres ports de l'axe Hambourg-Le Havre, le port d'Anvers a très bien résisté à l'épreuve de la crise sanitaire de l'an dernier. En outre, l'investissement dans des projets novateurs au titre de la transition énergétique, la numérisation et la mobilité a posé les bases solides d'un avenir durable.

Nouveau record pour le trafic de conteneurs

Le transbordement de conteneurs dans le port d'Anvers bat tous les records d'année en année et 2020 ne déroge pas non plus à cette tendance. Malgré l'année de crise sanitaire marquée par quelques mois difficiles et l'annulation d'un certain nombre de départs de navires, le transbordement de conteneurs a repris de l’ampleur avec des volumes plus importants à partir de juillet. Grâce à cela, le cap des 12 millions d'EVP a été dépassé pour la première fois en 2020, soit une croissance de 1,3% par rapport à 2019. Ce record dans le segment des conteneurs a permis au port de mieux résister en 2020 que la plupart des autres ports de l'axe Hambourg-Le Havre.

Le segment du breakbulk souffre des aléas commerciaux et de la crise sanitaire

En 2020, la crise sanitaire et le protectionnisme croissant causé par les aléas commerciaux à l'échelle mondiale ont clairement impacté de façon préjudiciable les flux de marchandises en vrac, ce qui a résulté en une baisse du volume de transbordement total de 16,3% par rapport à 2019. L'acier, surtout, en tant que composante majeure de ce segment, en a fortement ressenti le contrecoup. Le secteur automobile a également souffert de la crise sanitaire avec pour conséquence un recul du transbordement RoRo total de 9,4%. Le transbordement du nombre de véhicules neufs a diminué de 21,5% et celui des véhicules d'occasion a régressé de 22,5% en 2020 par rapport à la même période en 2019.

Aperçu des chiffres annuels 2020   - © Port of Antwerp
Aperçu des chiffres annuels 2020  - © Port of Antwerp

Une demande moindre en vrac sec et liquide

Alors que le transbordement de charbon avait connu une augmentation au premier trimestre, il a ensuite subi un coup d'arrêt. De la même façon, les engrais, les minerais, le sable et le gravier ont perdu du terrain en 2020 tandis que la manutention de ferraille s'est tout simplement arrêtée. Il en a résulté une baisse du transbordement de vrac sec de 17%. Ce recul s'explique par l'offre croissante d'énergie verte qui a réduit les besoins en charbon et minerais dans le secteur de l'acier.

Les vracs liquides ont chuté de 4,2% au total. Le transbordement de pétrole brut a diminué de 60% du fait d'une diminution des activités de raffinage. Le transbordement des dérivés du pétrole s'est rétabli pour atteindre une croissance de 3,4% malgré une demande initiale moindre en raison de la crise sanitaire et d'une chute sensible des prix du pétrole. Les produits chimiques ont également fait l'objet d'une demande en repli, soit une baisse de 8,9%

Navires de mer

13 655 navires de mer ont accosté à Anvers en 2020, soit une baisse de 5,1% par rapport à 2019. Le tonnage brut de ces navires a diminué de 5,2% pour atteindre 394 millions.

Rôle moteur

2020 a permis au port de démontrer sa capacité de résilience lors de périodes difficiles. En dépit de la crise, le port a poursuivi plusieurs projets innovants en matière d'énergie plus verte, de numérisation et de mobilité. Le business plan pour l'année à venir s'inscrit dans la continuité de celui établi pour la période 2018-2020 dont les priorités stratégiques sont la croissance durable, la transition ciblée et la résilience. Le port d’Anvers entend continuer à jouer un rôle de pionnier dans le développement futur du port, afin de devenir à long terme le port mondial capable de concilier l'économie, les individus et le climat.

Jacques Vandermeiren, PDG du port d’Anvers : « Nous nous sommes retrouvés dans une tempête en 2020, mais nous avons tenu la barre. Le port affiche d'ailleurs un nouveau record dans le transbordement de conteneurs. Cela nous a permis de compenser les pertes enregistrées dans d'autres segments et d'afficher de meilleurs résultats que les autres ports. Cela confirme une fois de plus l'importance du segment des conteneurs et la nécessité d’accroître les capacités. L'année 2021 ne sera pas non plus de tout repos tant elle demeure imprévisible, mais nous sommes sortis renforcés de cette expérience. Malgré la crise en 2020, nous nous sommes tournés plus que jamais vers l'avenir dans les domaines de la transition énergétique, la mobilité et la numérisation. Je convaincu que nos projets ambitieux, que sont notamment le projet de réduction de CO2 Antwerp@C, la coalition pour l'hydrogène, l'encryptage numérique des conteneurs dans le cadre du projet « Certified Pickup » et le nouvel aménagement du NextGen District sur l'ancien site Opel, changeront la donne de façon significative dans les 10 années à venir ».
Annick De Ridder, échevine du port : « 2020 aura été une année inédite, riche de défis inattendus, de changements rapides, mais aussi synonyme de résilience. Le port a fait la preuve de sa résilience grâce à l'expertise et au dévouement des milliers de collaborateurs du port qui ont veillé à ce que le port demeure à 100% opérationnel. Une fois de plus, je les en remercie. Par rapport à la plupart des autres ports de la zone Hambourg-Le Havre, nous nous en sommes très bien sortis, avec, en outre, un record de débit de conteneurs. La nécessité économique d’accroître les capacités de conteneurs est donc plus que jamais démontrée. Nombre de projets innovants nous ont permis de confirmer notre rôle pionnier. Et nous poursuivrons dans cette direction en 2021 puisque notre business plan pour 2021 a pour maîtres mots la résilience, la transition et la croissance durable. En assumant notre rôle moteur en collaboration avec nos partenaires, nous confirmons et pérennisons notre statut de port mondial ».

 

 

 

A propos de Port of Antwerp

En tant que deuxième plus grand port d'Europe, le Port d'Anvers est une composante capitale de l'économie belge : pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 231 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143.000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 

Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 

Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1.600 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne. Plus d’informations www.portofantwerp.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerp.com

Port of Antwerp
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium