Le Port d’Anvers déploie des drones autonomes pour assurer la sécurité du site

Le Port d’Anvers déploie des drones autonomes pour assurer la sécurité du site

Bâtir le port du futur

Afin de garantir la sécurité dans un environnement portuaire complexe, le Port d'Anvers déploie, pour la première fois, un drone entièrement autonome. Ce drone permettra de tester différents scénarios d'utilisation en inspection et en contrôle. Cette démarche s'inscrit dans l’ambition de l'autorité portuaire de s’assurer du soutien d'un réseau de drones autonomes dans la gestion des tâches essentielles. Ces premiers tests sont le résultat de la plateforme "Port of the Future" que le Port d'Anvers pilote pour accélérer de nouvelles innovations dans l'environnement portuaire.

Un drone entièrement autonome

Le Port d'Anvers s’étend sur plus de 120 km² et fait partie des infrastructures critiques de Belgique. L'utilisation de drones peut apporter une contribution significative à la sécurité générale dans cet environnement complexe. En effet, les drones offrent une perspective aérienne unique et permettent au port de gérer, d'inspecter et de contrôler une large zone de manière rapide et sûre. Cette semaine a eu lieu, pour la première fois, le déploiement d'un drone autonome, co-développé par la sociétéDronematrix. Le drone décolle d'une base opérationnelle fixe près de Kieldrechtsluis et suit un itinéraire préétabli au sein du port. Par ailleurs, le drone peut également voler “à la demande”, par exemple dans des situations d'urgence où il est important d'avoir une vue d'ensemble de la situation. Le drone fonctionne de manière totalement autonome et se recharge tout seul grâce à une station d'accueil intelligente gérée de manière centralisée à partir d'une plateforme web.

Plusieurs scénarios d'utilisation testés

Le drone testera différents scénarios d'utilisation tels que l'inspection de l'infrastructure, la surveillance et le contrôle, la gestion des incidents, la gestion des postes d'amarrage ou encore la détection des taches de pétrole et des déchets flottants. L'objectif est de tester les différentes applications dans un environnement réaliste et complexe (sites Seveso, éoliennes, haute tension, etc.) afin qu'elles puissent soutenir le service Harbour Safety & Security (HSS) à l'avenir. Plusieurs essais avec d'autres systèmes autonomes suivront en 2021 en vue de la mise en place d'un réseau opérationnel de drones autonomes dès 2022.

Un réseau de drones autonomes

Selon le Port d’Anvers, l'utilisation de drones jouera un rôle de plus en plus important dans le port du futur. L'ambition est de mettre en place un réseau de drones autonomes capables de fournir un suivi en temps réel des différentes activités portuaires. Auparavant, des tests approfondis avaient déjà été effectués dans le cadre de la participation du port au projet SAFIR sur la faisabilité de la mise en service de drones avec et sans pilote dans le port.A la fin de l'année dernière, le Port d’Anvers et la European Maritime Safety Agency (AESM) ont collaboré sur unprojet impliquant un drone avec pilote.

Ce premier test avec un drone autonome est le résultat de la plateforme d'innovation que le Port d'Anvers met à la disposition des développeurs de technologies et des acteurs industriels afin de tester de nouvelles technologies dans l'environnement portuaire et d'en accélérer leur développement. L’objectif n'étant pas seulement de réaliser les propres ambitions du port avec les drones, mais aussi d'offrir des opportunités aux autres parties prenantes au sein de la plateforme portuaire.

Erwin Verstraelen, Chef du service digital et de l'innovation au Port d’Anvers : “Les drones sont un levier dans la réalisation de nos activités essentielles en tant qu'autorité portuaire, étant donné l'immense surface de la zone portuaire. Un réseau de drones nous permet de mieux surveiller ce qui se passe dans le port. Grâce à notre plateforme d'innovation "Port of the Future" et à la coopération avec des partenaires tels que Dronematrix, nous pouvons accélérer l'innovation technologique. Pas seulement pour les drones, mais aussi pour les évolutions prometteuses en matière de navigation autonome, de caméras et de capteurs intelligents. De cette manière, nous travaillons à bâtir un port sûr, efficace et intelligent : le port du futur".
Lander Vanwelkenhuyzen, Directeur général de DroneMatrix: “Pour DroneMatrix, les ports sont des zones d'intérêt importantes, les possibilités de déploiement d'un drone automatisé dans ces zones sont nombreuses. Une sécurité accrue, des possibilités d'inspection élargies et une "perception de la situation" fortement améliorée permettant le recours aux interventions humaines d'atteindre un niveau d'efficacité supérieur... ce ne sont là que quelques-uns des avantages de notre technologie YACOB, développée sur le sol belge faut-il le préciser. Nos développements matériels et logiciels sont arrivés à maturité, de la sorte, nous pouvons maintenant passer à un déploiement opérationnel efficace. Dans les prochains mois, DroneMatrix lancera plusieurs programmes d'adoption au sein desquels cette technologie sera déployée pour la première fois de manière "industrielle et évolutive"".
Annick De Ridder, échevine du port : “Nous mettons tout en œuvre pour assurer la sécurité du port et les drones deviendront indispensables dans un avenir proche. L'innovation et la digitalisation sont essentielles pour assurer la croissance durable de notre port à long terme. C’est pourquoi le Port d’Anvers est le moteur de l'invention et de la réalisation de solutions pour les défis de demain. Le port est l'environnement idéal pour tester et développer des technologies innovantes.“

 

 

A propos de Port of Antwerp

En tant que deuxième plus grand port d'Europe, le Port d'Anvers est une composante capitale de l'économie belge : pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 231 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143.000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 

Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 

Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1.600 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne. Plus d’informations www.portofantwerp.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerp.com

Port of Antwerp
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium