Projet révolutionnaire de chaleur verte avec des miroirs solaires dans le port d’Anvers

Projet révolutionnaire de chaleur verte avec des miroirs solaires dans le port d’Anvers

La transition énergétique est en marche dans le port d’Anvers : la start-up Azteq installe un projet-pilote de chaleur verte chez l’opérateur logistique Adpo à Beveren

Le tout premier parc européen de miroirs solaires dédié à l’industrie a été inauguré aujourd’hui dans le port d’Anvers. Cette technologie révolutionnaire génère de la chaleur verte à partir de lumière solaire concentrée destinée au secteur industriel. Le dispositif installé chez Adpo par la start-up gantoise Azteq dédiée à l’énergie verte s’inscrit dans le cadre d’un projet-pilote cofinancé par les autorités flamandes.

 

Une technologie révolutionnaire

Les entreprises industrielles tirent aujourd’hui l’énergie nécessaire à la production de carburants fossiles comme le gaz naturel. L’énergie solaire à concentration (CST) est une technologie de pointe de concentration de la lumière du soleil captée par des miroirs paraboliques et directement transformée en chaleur. La température peut aller jusqu’à 400°C ; il s’agit donc d’une chaleur à haute valeur et particulièrement utile dans les processus industriels. Cette technologie produit trois fois plus d’énergie au mètre carré qu’une installation de panneaux solaires classique. Cette chaleur peut en outre être emmagasinée dans des futs isolés et donc utilisée pendant la nuit. La technologie est une alternative parfaitement écologique aux carburants classiques nécessaires à la production industrielle, et contribue considérablement à la réduction des émissions à effet de serre.

Premier parc de miroirs solaires dans le port d’Anvers

Le groupe énergétique gantois Azteq a installé au cours des dernières mois un parc de miroirs solaires de 1.100m² sur le site de l’opérateur logistique Adpo (Antwerp Distribution and Products Operations) à Beveren. Adpo produisait jusqu’ici avec du gaz naturel la vapeur utilisée pour nettoyer et chauffer les citernes et les conteneurs. Les températures nécessaires à cet effet doivent dépasser les 140°C, ce qui est parfaitement possible avec la technologie CST. Le parc de miroirs solaires, qui remplacera la consommation de gaz à hauteur de 500 MWh par an, est placé au-dessus du parking de l’entreprise et d’une ligne ferroviaire et en-dessous d’une ligne à haute-tension et constitue donc un bel exemple d’optimalisation des terrains industriels. Les miroirs solaires de 5 mètres de long sont disposés en lignes de 120 unités et tournent de manière à concentrer la lumière du soleil dans des tuyaux de captation. L’installation est le premier projet CST industriel en Europe.

Filip De Dijcker, Managing Director d’Adpo: “Investir dans la transition vers des énergies durables et renouvelables est inscrit dans notre ADN. Nous n’en sommes d’ailleurs pas à notre premier essai avec ce projet. Nous produisons déjà 700 MWh d’électricité solaire par an et la première station de GNL/GNC a été installée sur notre terminal il y a 5 ans. Nous apportons aussi notre contribution au modal shift : un nouveau quai à conteneurs nous permet de transporter chaque année 10.000 conteneurs par voie fluviale plutôt que par la route et nous avons considérablement investi dans une liaison ferroviaire et un pipe-line direct avec deux de nos clients.”

Un projet-pilote soutenu par les autorités flamandes

Le parc de miroirs solaires installé dans le port d’Anvers s’inscrit dans le cadre d’un projet-pilote en Flandre. Trois installations de ce type à Beveren, Ostende et Genk produiront à terme entre 1.260 et 1.390 MWh de chaleur verte par an. D’un coût total de 1,425 million d’euros, les trois projets-pilotes sont financés par le Gouvernement Flamand à hauteur de 819.000 euros.

Koen Vermout, CEO d’Azteq: “Cette technologie contribue à décarboniser une bonne partie des besoins énergétiques du secteur industriel d’ici 2030. Le parc de miroirs solaires dans le port d’Anvers est un des projets-pilotes que nous sommes en mesure de réaliser grâce au soutien des autorités flamandes. Nous souhaitons surtout démontrer la viabilité de cette technologie et l’ancrer dans la région. Nous avons également des projets de ce type aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Autriche et en Espagne. L’écologisation des besoins industriels en chaleur ne se traduit pas uniquement par une réduction sensible des gaz à effets de serre, mais contribue aussi au développement technologique et à la création d’emplois dans l’économie circulaire du futur.”
Jacques Vandermeiren, CEO de Port of Antwerp: “Port of Antwerp joue un rôle de locomotive dans la transition énergétique. Nous œuvrons avec le secteur industriel à réaliser un port à bilan neutre en matière d’émissions de CO2 en mettant en œuvre des projets de transition ambitieux comme l’utilisation de méthanol, d’hydrogène, d’énergie éolienne… Nous souhaitons être un terrain d’essai de l’innovation technologique axée sur un avenir durable. Je suis donc très fier qu’Anvers ait la primeur de cette technologie prometteuse.”
L’échevine du Port Annick De Ridder: “Les grands défis tels que celui de la transition énergétique ne peuvent être relevés qu’à travers la collaboration avec l’industrie, avec les autorités flamandes et avec les organisations sectorielles. Ensemble, nous sommes le moteur de la réflexion sur les défis de demain et la réalisation des solutions. L’innovation est la voie qui s’impose à nous. Ce projet révolutionnaire en est un parfait exemple.”

 

Story image

À propos d’Azteq

Azteq est une start-up flamande active dans la fourniture de processus industriels à grande échelle basés sur la technologie CST.

www.azteq.be

À propos d’Adpo

Adpo sa est un prestataire de services logistiques au secteur chimique dans le créneau de la chimie fine liquide (sciences de la vie, santé et hygiène) établie sur la rive gauche de l’Escaut dans le port du Waaslandhaven LO, dont les activités couvrent le stockage en citernes, le parking de conteneurs, l’entreposage, le conditionnement, le mélange et les transports.

www.adpo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de Port of Antwerp

En tant que deuxième plus grand port d'Europe, le Port d'Anvers est une composante capitale de l'économie belge : pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 235 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143 000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 

Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 

Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1 500 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne. Plus d’informations www.portofantwerp.com

Port of Antwerp
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium